top of page
Rechercher

L’activité physique dynamise le cerveau. Comment ?

Comment l'activité physique et la marche boostent le cerveau

Source Dr Good, 9 février 2022


Une récente étude suggère que les personnes âgées de 45 ans et plus qui font de l'activité physique, manifestent de meilleures performances cognitives.


Cette amélioration est visible dès le jour qui suit l'activité. Et ces bénéfices sont durables.

Quel est le lien entre sport et cerveau ? Comment le fait de bouger permet-il de retarder le déclin cognitif et la perte d'autonomie ?

Les réponses du Pr Martine Duclos, endocrinologue au service de médecine du sport et d’explorations fonctionnelles du CHU de Clermont-Ferrand.


Quel est le lien entre activité physique et performances cognitives ?


Pr Martine Duclos :

« L'activité physique augmente la vascularisation cérébrale et l'oxygénation du cerveau, elle améliore l'irrigation des neurones. Par ailleurs, elle permet d'avoir des artères mieux perfusées – les grosses artères, mais aussi les petites qui irriguent le cerveau.

Ensuite, lorsqu'ils sont contractés, les muscles produisent une hormone, la BDNF, qui stimule la neurogénèse [formation d'un neurone, ndlr] et augmente le nombre et la durée des connexions synaptiques.


Enfin, l'activité physique permet d'augmenter la taille et le volume de la matière blanche (sachant que les personnes atteintes de démence ont une atrophie de la substance grise et de la substance blanche). Voilà pour les effets purement mécaniques.


En conclusion :

« Les études montrent que faire de l'activité physique permet de préserver plus longtemps les fonctions exécutives [qui permettent d'analyser, de raisonner, de gérer son comportement et ses émotions, ndlr], premières fonctions altérées par le vieillissement. » 

7 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page